Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les résultats dans la 4e circonscription du Loiret

La quatrième circonscription du Loiret regroupe les cantons suivants : Amilly Châlette-sur-Loing, Château-Renard, Châtillon-Coligny, Courtenay, Ferrières-en-Gâtinais et Montargis.
Les résultats du second tour:

Canton de Montargis: 57,1%
Canton d'Amilly: 58,6%
Canton de Châette-sur-Loing: 53,5%
Canton de Château-Renard: 62,2%
Canton de Châtillon-Coligny: 60,7%
Canton de Courtenay: 63,6%
Canton de Ferrières-en-Gâtinais: 61,3%

Frédéric Néraud, mon suppléant

f néraud

Maire honoraire de Dordives, conseiller général du canton de Ferrières-en-Gâtinais, Frédéric Néraud est mon suppléant.
Ancien président de l'association des maires ruraux du Loiret, il est président du syndicat mixte du SCOT du Montargois-Gâtinais et directeur de la Fondation du patrimoine.
Issu du milieu rural, d'une grande compétence, homme d'écoute et de proximité, nous sommes tout à fait complémentaires.

Dans l'Hémicycle


Rapports, questions au Gouvernement, missions et débâts ?
Retrouvez toutes mes actions dans l'Hémicycle en cliquant sur ce lien :

link

A l'Assemblée nationale













Réélu député au premier tour de scrutin en juin 2007 et au second tour en 2012, Jean-Pierre Door est Vice-président de la commission des affaires sociales et membre de la mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale.
Groupe d'amitié : Président : - Seychelles, Secrétaire : - Chine


lien :
http://www.assemblee-nationale.fr/

La Venise du Gâtinais

  La nouvelle édition du guide Michelin des "100 plus beaux détours de France" met en avant les nombreux charmes de Montargis, la Venise du Gâtinais qui compte plus de 130 ponts et passerelles.
Couleurs et parfums, culture et patrimoine, calme et fraîcheur : la ville ne manque pas d'atouts pour séduire tous les visiteurs.
Renseignements à l'office de tourisme:
 02 38 98 00 87

27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 14:52

Vous êtes très nombreux à me faire part de votre désapprobation sur deux événements qui viennent frapper nos convictions : la montée en puissance de l’extrême droite lors du scrutin des élections européennes et les soupçons qui pèsent sur la gestion administrative de l’UMP.
Ces deux cas, tout comme vous, je les réprouve avec force.
Le score enregistré par le parti du Front national témoigne un désarroi déconcertant qu’éprouve une partie de la population française, désabusée par le pouvoir en place qui espère trouver ici un refuge salvateur, faute de trouver dans les actes des familles républicaines une solution qui lui convienne. Le jeu politique, l’actualité, l’environnement et les solutions proposées par la majorité en place n’ont visiblement pas apporté d’ouverture aux espoirs et attentes légitimes de chacun.
Je reste intimement persuadé que l’action socialiste, les choix du gouvernement de gauche et de ses alliés ne pourront répondre aux attentes des Français et aux enjeux qui sont ceux de notre société.
C’est une question de compétence.
La même question de compétence se pose aujourd’hui sur les qualités de gestion de ma famille politique, l’UMP. Je suis tout autant abasourdi par cette « affaire » qui secoue aujourd’hui la direction de mon parti.
Je souhaite que toute la lumière soit faite sur la véracité des soupçons évoqués, en sachant que la présomption d’innocence fait loi.
Que la justice fasse son travail en urgence et réponde aux questions que nous nous posons.
La démission collective du bureau, décidée ce matin, est essentielle pour laisser toute latitude à l’enquête et aussi à la poursuite notre engagement.
C’est le moins qui pouvait être fait pour l’ensemble des militants de ma circonscription et à tous ceux qui œuvrent sur le territoire national et au-delà, pour notre idéal que nous promouvons jour après jour. La question de personne passe bien après celle des idées.

Partager cet article

Repost 0
Jean-Pierre Door
commenter cet article

commentaires

VOELTZEL 28/05/2014 18:28

Il est bien certain que nous aurions pu nous passer de ces deux évènements. La démission de l'ensemble du bureau va clarifier la situation mais JFC est grillé! Et sans doute Nicolas aussi, il ne pourra pas dire qu'il ne savait pas, le candidat c'était lui! Quand au FN sa montée en puissance est du pour une bonne part au président et son gouvernement "de rencontre". Je pense que c'est un ras le bol général que les électeurs ont voulu faire savoir. Et ce n'est sans doute pas fini! Nous devons reformer rapidement une équipe de direction et leur insuffler des idées nouvelles et crédibles.