Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les résultats dans la 4e circonscription du Loiret

La quatrième circonscription du Loiret regroupe les cantons suivants : Amilly Châlette-sur-Loing, Château-Renard, Châtillon-Coligny, Courtenay, Ferrières-en-Gâtinais et Montargis.
Les résultats du second tour:

Canton de Montargis: 57,1%
Canton d'Amilly: 58,6%
Canton de Châette-sur-Loing: 53,5%
Canton de Château-Renard: 62,2%
Canton de Châtillon-Coligny: 60,7%
Canton de Courtenay: 63,6%
Canton de Ferrières-en-Gâtinais: 61,3%

Frédéric Néraud, mon suppléant

f néraud

Maire honoraire de Dordives, conseiller général du canton de Ferrières-en-Gâtinais, Frédéric Néraud est mon suppléant.
Ancien président de l'association des maires ruraux du Loiret, il est président du syndicat mixte du SCOT du Montargois-Gâtinais et directeur de la Fondation du patrimoine.
Issu du milieu rural, d'une grande compétence, homme d'écoute et de proximité, nous sommes tout à fait complémentaires.

Dans l'Hémicycle


Rapports, questions au Gouvernement, missions et débâts ?
Retrouvez toutes mes actions dans l'Hémicycle en cliquant sur ce lien :

link

A l'Assemblée nationale













Réélu député au premier tour de scrutin en juin 2007 et au second tour en 2012, Jean-Pierre Door est Vice-président de la commission des affaires sociales et membre de la mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale.
Groupe d'amitié : Président : - Seychelles, Secrétaire : - Chine


lien :
http://www.assemblee-nationale.fr/

La Venise du Gâtinais

  La nouvelle édition du guide Michelin des "100 plus beaux détours de France" met en avant les nombreux charmes de Montargis, la Venise du Gâtinais qui compte plus de 130 ponts et passerelles.
Couleurs et parfums, culture et patrimoine, calme et fraîcheur : la ville ne manque pas d'atouts pour séduire tous les visiteurs.
Renseignements à l'office de tourisme:
 02 38 98 00 87

30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 17:55

Bien entendu, j'ai voté contre le projet de loi socialiste de financement de la Sécurité sociale, présenté cet après-midi à l'Assemblée nationale. Il ne présente aucun motif d'enthousiasme, ce n'est que mensonges et irresponsabilité, tout contre la croissance...

La vidéo de mon explication de vote:

 

Après les grands discours électoraux, on pouvait s’attendre à un PLFSS ambitieux pour 2013. C’était promis : on allait voir ce qu’on allait voir. Loin de tout cela, le débat du premier PLFSS du nouveau quinquennat ne nous offre aucun motif d’enthousiasme.
Votre budget de l’assurance maladie, qui s’élève à 175 milliards d’euros contre 170 milliards d’euros en 2012, est construit sur un mensonge et une grande irresponsabilité.
Votre avalanche de taxes et d’impôts va en effet toucher tous les Français, qu’ils soient actifs ou retraités, et, surtout, les classes moyennes. Elle va toucher les artisans, les commerçants, les professions indépendantes, les auto-entrepreneurs, les brasseries de bière et les services à la personne avec la disparition du chèque emploi service, laquelle suscitera à coup sûr la tentation d’un retour au travail au noir. Elle va toucher avec force le secteur de l’industrie du médicament, véritable poumon économique du pays. Elle va toucher une grande part de l’économie française.
Ce PLFSS présente donc des risques majeurs pour l’emploi et la croissance. Tout, d’ailleurs, dans votre action est contre la croissance. C’est grave, madame la ministre, car ce projet de loi de financement est en totale contradiction avec les déclarations du ministre du budget.
Non, la croissance ne se situera pas à 0,8 %, tout le monde le sait, puisqu’elle risque d’être négative ! Non, la masse salariale, compte tenu du chômage, ne s’accroîtra pas de 2,5 % !
Rien de cela ne sera au rendez-vous de 2013, et l’ONDAM, que vous avez fixé à 2,7 %, soit 4,6 milliards d’euros supplémentaires, va exploser : en franchissant la ligne jaune, vous subirez la loi du comité d’alerte. Cela vous obligera à rétropédaler, à trouver de nouvelles recettes et à réduire certaines prestations.
Trop de taxes et trop de dépenses égalent un déficit non maîtrisé !
Pour toutes ces raisons, votre PLFSS est budgétairement insincère. Vous serez contraints d’augmenter la CSG ou la TVA. Il faut le dire aux Français : ils veulent la vérité que vous leur cachez.
Autre point de contestation : l’UMP ne souhaite pas la casse du secteur hospitalier privé que vous orchestrez en renonçant à la convergence tarifaire et à la tarification à l’activité au profit du tout public, à rebours de nos voisins européens. (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP. –Exclamations sur les bancs du groupe SRC.) Vous refusez de restructurer l’hôpital public. Vous refusez surtout la complémentarité entre le public et le privé.
Vos solutions pour lutter contre les déserts médicaux et les dépassements exagérés d’honoraires ne sont pour l’instant que des promesses et des belles paroles.
Madame la ministre de la santé, votre Gouvernement sera jugé sur le terrain, par les assurés, par les étudiants en médecine, par les médecins de ville, par les praticiens hospitaliers exerçant une activité libérale.
Enfin, je tiens à souligner que lors des débats de la semaine dernière, aucun amendement de l’opposition n’a été accepté par la majorité, fait sans précédent dans notre assemblée.
Votre PLFSS se résume à une multiplication de taxations et d’impôts et, surtout, à une cruelle absence de réformes structurelles et d’efforts de réduction des dépenses.
À la suite des avis défavorables que vous ont adressés les conseils d’administration des caisses nationales de l’assurance maladie, des allocations familiales, de l’assurance vieillesse, le groupe UMP votera contre votre texte.

Partager cet article

Repost 0
Jean-Pierre Door
commenter cet article

commentaires