Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les résultats dans la 4e circonscription du Loiret

La quatrième circonscription du Loiret regroupe les cantons suivants : Amilly Châlette-sur-Loing, Château-Renard, Châtillon-Coligny, Courtenay, Ferrières-en-Gâtinais et Montargis.
Les résultats du second tour:

Canton de Montargis: 57,1%
Canton d'Amilly: 58,6%
Canton de Châette-sur-Loing: 53,5%
Canton de Château-Renard: 62,2%
Canton de Châtillon-Coligny: 60,7%
Canton de Courtenay: 63,6%
Canton de Ferrières-en-Gâtinais: 61,3%

Frédéric Néraud, mon suppléant

f néraud

Maire honoraire de Dordives, conseiller général du canton de Ferrières-en-Gâtinais, Frédéric Néraud est mon suppléant.
Ancien président de l'association des maires ruraux du Loiret, il est président du syndicat mixte du SCOT du Montargois-Gâtinais et directeur de la Fondation du patrimoine.
Issu du milieu rural, d'une grande compétence, homme d'écoute et de proximité, nous sommes tout à fait complémentaires.

Dans l'Hémicycle


Rapports, questions au Gouvernement, missions et débâts ?
Retrouvez toutes mes actions dans l'Hémicycle en cliquant sur ce lien :

link

A l'Assemblée nationale













Réélu député au premier tour de scrutin en juin 2007 et au second tour en 2012, Jean-Pierre Door est Vice-président de la commission des affaires sociales et membre de la mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale.
Groupe d'amitié : Président : - Seychelles, Secrétaire : - Chine


lien :
http://www.assemblee-nationale.fr/

La Venise du Gâtinais

  La nouvelle édition du guide Michelin des "100 plus beaux détours de France" met en avant les nombreux charmes de Montargis, la Venise du Gâtinais qui compte plus de 130 ponts et passerelles.
Couleurs et parfums, culture et patrimoine, calme et fraîcheur : la ville ne manque pas d'atouts pour séduire tous les visiteurs.
Renseignements à l'office de tourisme:
 02 38 98 00 87

23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 14:47

familleCe matin, je prenais part  à la marche vers l'Elysée organisée par l'Entente parlementaire pour la Famille, qui comprend, aujourd'hui, 250 parlementaires...
Voici la motion que nous souhaitions remettre au président de la République :

" Monsieur le Président,

Vous êtes le garant de l'unité de notre pays. Votre élection vous a placé au-dessus des partis politiques et des intérêts politiciens. Vous êtes le Président de tous les Français. A ce titre, vous ne  pouvez ignorer les appels lancés par les centaines de milliers de nos compatriotes qui se sont  mobilisés lors de la manifestation du dimanche  13 janvier. Ils sont inquiets pour le devenir des enfants. Ils sont inquiets pour la  cohésion de notre pays.

La vision manichéenne que l'on essaye de donner à ce débat contient des germes dangereux pour notre société. Les risques de division sont bien réels et très profonds.

Les droit de l'enfant doivent toujours et en toutes circonstances demeurer prioritaires.

Or, ouvrir le mariage et l'adoption aux couples de personnes de même sexe revient à priver délibérément l'enfant du droit d'avoir un père et une mère. Ainsi, seraient remis en cause les repères naturels de l'enfant, au plan biologique et psychologique, fondateurs de son identité et de la lisibilité de sa filiation.

Les Français, dans leur majorité, ne sont pas d'accord : vous devez les entendre.
Nous demandons un vrai débat public, organisé dans les territoires, pour que chaque citoyen puisse y participer. On ne change pas de civilisation en catimini.
Monsieur le Président, nous,  217 parlementaires représentants de la nation, nous  vous lançons un appel solennel : soumettez ce texte à un référendum qui permette  à tous les Français de se prononcer en conscience sur les bouleversements anthropologiques que l'adoption de ce projet de loi va entraîner pour notre société.

Nous réitérons nos demandes de rencontre effectuées par courriers du 15 et du 26  novembre et souhaitons que vous receviez une délégation de parlementaires. "

 

En fait fait, les grilles de l'Elysée n'ont pas été ouvertes à notre délégation... Le texte a pu être remis au concierge...
Cet après-midi, par la voix de Véronique Louwagie, député UMP de l'Orne, le gouvernement a été à nouveau interpellé sur ce point.
La réponse de Christiane Taubira, ministre de la Justice : les champs d'organisation d'un référendum ne comprennent pas les questions de société !

marche entente

Partager cet article

Repost 0
Jean-Pierre Door
commenter cet article

commentaires