Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les résultats dans la 4e circonscription du Loiret

La quatrième circonscription du Loiret regroupe les cantons suivants : Amilly Châlette-sur-Loing, Château-Renard, Châtillon-Coligny, Courtenay, Ferrières-en-Gâtinais et Montargis.
Les résultats du second tour:

Canton de Montargis: 57,1%
Canton d'Amilly: 58,6%
Canton de Châette-sur-Loing: 53,5%
Canton de Château-Renard: 62,2%
Canton de Châtillon-Coligny: 60,7%
Canton de Courtenay: 63,6%
Canton de Ferrières-en-Gâtinais: 61,3%

Frédéric Néraud, mon suppléant

f néraud

Maire honoraire de Dordives, conseiller général du canton de Ferrières-en-Gâtinais, Frédéric Néraud est mon suppléant.
Ancien président de l'association des maires ruraux du Loiret, il est président du syndicat mixte du SCOT du Montargois-Gâtinais et directeur de la Fondation du patrimoine.
Issu du milieu rural, d'une grande compétence, homme d'écoute et de proximité, nous sommes tout à fait complémentaires.

Dans l'Hémicycle


Rapports, questions au Gouvernement, missions et débâts ?
Retrouvez toutes mes actions dans l'Hémicycle en cliquant sur ce lien :

link

A l'Assemblée nationale













Réélu député au premier tour de scrutin en juin 2007 et au second tour en 2012, Jean-Pierre Door est Vice-président de la commission des affaires sociales et membre de la mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale.
Groupe d'amitié : Président : - Seychelles, Secrétaire : - Chine


lien :
http://www.assemblee-nationale.fr/

La Venise du Gâtinais

  La nouvelle édition du guide Michelin des "100 plus beaux détours de France" met en avant les nombreux charmes de Montargis, la Venise du Gâtinais qui compte plus de 130 ponts et passerelles.
Couleurs et parfums, culture et patrimoine, calme et fraîcheur : la ville ne manque pas d'atouts pour séduire tous les visiteurs.
Renseignements à l'office de tourisme:
 02 38 98 00 87

2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 14:25

Dans le cadre des questions au gouvernement, j'ai interrogé cet après-midi à l'Assemblée, la ministre de la Santé:

" Madame la ministre, le président de la Cours des comptes vous enjoint à modifier votre politique. Il vous rappelle que la spirale de la dette sociale est anormale et dangereuse. Vos prévisions ont échoué car construites sur des mensonges en terme croissance, de recettes et de chômage. Le déficit de l'Assurance maladie reste entier. La cours des comptes considère qu'il est urgent de s'attaquer à ce déficit.

Vous attaquerez-vous à l’hôpital ou plus de 5 milliards peuvent être économisés, aux prestations idéologiques comme l'aide médicale d'état ou les dérives de la CMU, renoncerez-vous au tout gratuit avec le tiers payant généralisé qui conduira inexorablement à une hyper consommation, aux dérives financières et à une étatisation de la médecine libérale. Renoncerez-vous à démanteler notre politique familiale, à créer de nouveaux assistés avec le RSA jeunes, à stigmatiser les transfrontaliers, à détruire toujours plus l'industrie pharmaceutique, à l'avalanche de taxes et impôts pour compenser votre manque de réalisme. Écoutez pour une fois la Cours des comptes..."
La réponse de la ministre :

" Vous qui êtes un fin connaisseur de l'Assurance maladie, un fin connaisseur de notre système de protection sociale, vous auriez pu éviter de sombrer dans l'idéologie et la stigmatisation qui vous ressemblent si peu. Pour vous, faire une réforme, c'est un ensemble de renoncement. Renoncer à la solidarité nationale, à l'assurance maladie pour tous, à une politique familiale qui ouvre de nouveaux droits aux femmes qui travaillent, à une politique de retraite qui intègre la pénibilité. La réforme du projet de loi de la sécurité sociale qe nous présenterons dans quelques jours s'appuie une volonté de garantir une protection en matière de santé à l'ensemble de nos citoyens.(...)
Nous avons la volonté de garantir des économies, de garantir notre système de protection sociale sans peser sur les ménages modestes et sans peser sur la protection des Français. C'est pour cela que nous engageons la grande réforme du tiers payant.
Nous avons la volonté de garantir responsabilité et solida
rité."

Question au gouvernement du 1er octobre 2013

Partager cet article

Repost 0
Jean-Pierre Door
commenter cet article

commentaires