Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les résultats dans la 4e circonscription du Loiret

La quatrième circonscription du Loiret regroupe les cantons suivants : Amilly Châlette-sur-Loing, Château-Renard, Châtillon-Coligny, Courtenay, Ferrières-en-Gâtinais et Montargis.
Les résultats du second tour:

Canton de Montargis: 57,1%
Canton d'Amilly: 58,6%
Canton de Châette-sur-Loing: 53,5%
Canton de Château-Renard: 62,2%
Canton de Châtillon-Coligny: 60,7%
Canton de Courtenay: 63,6%
Canton de Ferrières-en-Gâtinais: 61,3%

Frédéric Néraud, mon suppléant

f néraud

Maire honoraire de Dordives, conseiller général du canton de Ferrières-en-Gâtinais, Frédéric Néraud est mon suppléant.
Ancien président de l'association des maires ruraux du Loiret, il est président du syndicat mixte du SCOT du Montargois-Gâtinais et directeur de la Fondation du patrimoine.
Issu du milieu rural, d'une grande compétence, homme d'écoute et de proximité, nous sommes tout à fait complémentaires.

Dans l'Hémicycle


Rapports, questions au Gouvernement, missions et débâts ?
Retrouvez toutes mes actions dans l'Hémicycle en cliquant sur ce lien :

link

A l'Assemblée nationale













Réélu député au premier tour de scrutin en juin 2007 et au second tour en 2012, Jean-Pierre Door est Vice-président de la commission des affaires sociales et membre de la mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale.
Groupe d'amitié : Président : - Seychelles, Secrétaire : - Chine


lien :
http://www.assemblee-nationale.fr/

La Venise du Gâtinais

  La nouvelle édition du guide Michelin des "100 plus beaux détours de France" met en avant les nombreux charmes de Montargis, la Venise du Gâtinais qui compte plus de 130 ponts et passerelles.
Couleurs et parfums, culture et patrimoine, calme et fraîcheur : la ville ne manque pas d'atouts pour séduire tous les visiteurs.
Renseignements à l'office de tourisme:
 02 38 98 00 87

18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 09:02

Hier après-midi, nous avons examiné à l'Assemblée nationale la proposition de loi socialiste qui vise à dissuader les responsables industriels à fermer un site rentable et inciter la recherche de repreneurs. Ce qui est louable.
Le contenu de cette proposition l'est pourtant beaucoup moins. Elle :

  • Va d'abord concerner un nombre extrêmement restreint d'entreprises et de sites car les cessions d'usines et d'entreprises réellement viables demeurent très faibles. Dès lors, pourquoi une loi pour une poignée de cas ?
  • Va alourdir les procédures collectives de licenciement alors que l'accord sur la sécurisation des parcours professionnels et sur la compétitivité signé le 11 janvier dernier visait à les assouplir ;
  • Va dissuader de nouveaux investisseurs de venir en France, compte-tenu de la fiscalité déjà très pénalisante et des rigidités du marché du travail particulièrement importantes ;
  • Va donc à terme jouer contre l'emploi alors que son objectif était de le protéger : une fois de plus, les socialistes ont choisi la mauvaise méthode, celle du dogme et des idéologies passéistes. Une fois de plus, ce sont les travailleurs les moins protégés qui subiront les conséquences de ces aveuglements.

Cette loi « Florange » n'a en réalité qu'un seul but : faire oublier par un rideau de fumée la faillite totale de la politique industrielle menée par François Hollande, notamment sur le dossier Arcelor Mittal.
Un simple coup électoraliste pour accompagner un peu plus encore la chute de l'indice de satisfaction du président de la République auprès des Français.

Partager cet article

Repost 0
Jean-Pierre Door
commenter cet article

commentaires