Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les résultats dans la 4e circonscription du Loiret

La quatrième circonscription du Loiret regroupe les cantons suivants : Amilly Châlette-sur-Loing, Château-Renard, Châtillon-Coligny, Courtenay, Ferrières-en-Gâtinais et Montargis.
Les résultats du second tour:

Canton de Montargis: 57,1%
Canton d'Amilly: 58,6%
Canton de Châette-sur-Loing: 53,5%
Canton de Château-Renard: 62,2%
Canton de Châtillon-Coligny: 60,7%
Canton de Courtenay: 63,6%
Canton de Ferrières-en-Gâtinais: 61,3%

Frédéric Néraud, mon suppléant

f néraud

Maire honoraire de Dordives, conseiller général du canton de Ferrières-en-Gâtinais, Frédéric Néraud est mon suppléant.
Ancien président de l'association des maires ruraux du Loiret, il est président du syndicat mixte du SCOT du Montargois-Gâtinais et directeur de la Fondation du patrimoine.
Issu du milieu rural, d'une grande compétence, homme d'écoute et de proximité, nous sommes tout à fait complémentaires.

Dans l'Hémicycle


Rapports, questions au Gouvernement, missions et débâts ?
Retrouvez toutes mes actions dans l'Hémicycle en cliquant sur ce lien :

link

A l'Assemblée nationale













Réélu député au premier tour de scrutin en juin 2007 et au second tour en 2012, Jean-Pierre Door est Vice-président de la commission des affaires sociales et membre de la mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale.
Groupe d'amitié : Président : - Seychelles, Secrétaire : - Chine


lien :
http://www.assemblee-nationale.fr/

La Venise du Gâtinais

  La nouvelle édition du guide Michelin des "100 plus beaux détours de France" met en avant les nombreux charmes de Montargis, la Venise du Gâtinais qui compte plus de 130 ponts et passerelles.
Couleurs et parfums, culture et patrimoine, calme et fraîcheur : la ville ne manque pas d'atouts pour séduire tous les visiteurs.
Renseignements à l'office de tourisme:
 02 38 98 00 87

19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 09:15

Lors de son intervention télévisée, le président Hollande a affirmé que la baisse du plafond du quotient familial et l’augmentation de la TVA au 1er janvier 2014 constitueraient "les deux seules hausses d’impôts pour les ménages."
Cette affirmation ne résiste par un seul instant à l’énumération des hausses d’impôts et de prélèvements d’ores et déjà annoncés pour l’an prochain.
Est-il en effet besoin de rappeler que la réforme des retraites qui prévoit d’une part l’augmentation de 0,3 points des cotisations des salariés et d’autre part la fiscalisation de la majoration de 10% pour retraités ayant 3 enfants coûtera 1,7 milliard d’euros aux ménages ?
A-t-il oublié que la suppression de réduction d’impôts pour enfants scolarisés (collèges, lycées et université) va toucher 5 millions de ménages pour 500 millions d’euros.
Le président de la République sait-il que la suppression de l’exonération fiscale concernant les assurances complémentaires santé qui bénéficie aux salariés que la part abondée par l’entreprise va concerner 13 millions de Français pour un surcroit d’impôts de 1 milliard d’euros ?
A-t-il pris en compte l’augmentation de 3,8 à 4,5 % des droits de mutation à titre onéreux pour les départements qui va coûter aux ménages entre 500 millions et 1,3 milliard d’euros selon les décisions des conseils généraux ?
En masquant aux Français la réalité des hausses d’impôts qui vont être votées par le parlement, François Hollandeva aggraver la fracture qui s’est créée entre la parole du gouvernement et la réalité subie par les Français. La perte de crédibilité des autorités publiques fait le lit des extrêmes.
Ni les annonces relatives au relèvement de la décote de l’impôt sur le revenu, ni l’idée de verser de manière anticipée la PPE ne peuvent occulter cette évidence : les Français seront davantage prélevés en 2014 qu’ils ne l’ont été en 2013.

Partager cet article

Repost 0
Jean-Pierre Door
commenter cet article

commentaires